Présentation





Qui suis-je ?


Enfant, je me souviens des mercredis après-midis passés seule ou avec mon cousin à " faire atelier ", c'est à dire à disposer sur une petite table toutes sortes de choses destinées à être découpées, collées, torsadées : des bouts de laine, de papiers colorés, découpages de magazines, morceaux de cartons... A l'aide de feutres, ciseaux et crayons de couleur, nous passions des heures à inventer des choses.

En grandissant, je n'ai jamais vraiment arrêté... 

Après des études en arts plastiques,  il était clair que mon projet personnel tournerai autour de l'animation d'ateliers artistiques.



Vingt ans, trente ans plus tard, toujours avec mon cousin, nous avons continué à créer des choses ensemble. Création de carnets, bricolage en tout genre, travaux de graphisme... 

Le multimédia passa aussi par là. 



Aujourd'hui je vis et travaille à Saumur en Maine et Loire, au beau milieu d'un écrin de verdure. Évidemment, mon travail s'en ressent...

Je trouve mon équilibre entre mon activité d'artiste plasticienne et celle d'intervenante. J'ai gardé une passion pour la création des enfants, j'imagine des ateliers ludiques que je propose en milieu scolaire, socio-culturel et associatif.


///



Côté réalisation, j’aborde ma pratique comme une exploration constante des techniques mixtes : travail autour de la couleur, estompage, essuyage, emploi du crayon ou du pastel... afin d'obtenir des effets de superpositions et de transparences tout en nuance.  

C'est l'effet de surprise créé par l'utilisation de médiums différents qui m'intéresse.



Mes sources d'inspiration sont multiples.

Parfois au croisement du réalisme et de l'abstraction, ce sont les carnets dans lesquels je griffonne, découpe et note ainsi que mes repérages photographiques qui sont la matière première de mes créations. 

J'aime souligner le côté graphique de l'espace urbain qui devient parfois la base d'une composition. L'autre aspect de mon travail est la récurrence des éléments naturels, cela oriente ma pratique vers une réappropriation des codes du paysage, jusqu'à laisser le végétal envahir le sujet même et l'espace de la toile.







////





2014/2016 : mon atelier était installé dans le quartier Saint Paul en plein cœur de Bordeaux, à deux pas de la Grosse Cloche et de la place Fernand Lafargue. Je le partageais avec 3 collègues : Christophe Massé, ami, peintre-écrivain, Carine Tarin, amie et céramiste, Marie-Madeleine Lacoste, amie et sculpteur. 

Christophe et Carine partagent toujours le lieu.


///

 
Le monde d'Estelle Séré...
 
Comme un jour sans fin J'aime avant tout dans le travail d'Estelle Séré, l'idée que j'ai perçu au tout début de ma rencontre, celui d'un travail sans fin... comme un jour toujours le même qui recommence, mais qui n'est en fait jamais le même exactement...
C'est cette absence d'échelle qui doit créer ce sentiment, mais je n'en suis pas certain. C'est une force comme son sourire que l'on voit disparaître derrière le col roulé de son chandail. Les mots qu'elle peint sur ses toiles me donnent l'impression d'être ces néons suspendus en haut des gratte-ciel ou bien alors d'être ces vermicelles qui baignent dans la soupe des enfants.
Un univers pictural immense pour la fourmi et minuscule pour la girafe, composé de douceur et de sérieux, d'abstraction mystérieuse, de figuration onctueuse, de codes sans manuel ; ni compliqué à déchiffrer, ni évident à cerner sans aller au bout du jour voir poindre le soleil qui va revenir.. Univers d'une rare intelligence dans la mise en relation de la figure, des mots, de la couleur, de ces éléments et nuances qui font vibrer l'imaginaire.
Un monde à l'image d'Estelle ; jeune femme mystérieuse, appliquée et généreuse dans lequel il nous est proposé de plonger pour un voyage sans fin, une destination renouvelable que l'on nomme : peinture.

Christophe Massé - janvier 2007
 


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Travail en cours